La revue LETTRES FANTASQUES est sur les rails

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Créée ce printemps, la revue en est à son troisième numéro, qui vient de paraître début juin.

Dans les temps très agités que nous connaissons depuis la fin de 2008, lettres fantasques tente d’apporter un éclairage nouveau centré sur l’approche définie en 2000 dans D’août 14 à l’âge d’or de l’État (Gianluigi Maltagliati). Le « tout-État » développé tant par la droite que par la gauche depuis près d’un siècle est bien la caractéristique centrale de notre époque et a pour base l’endettement généralisé des États, qui trouve son point de départ dans la Grande Guerre du XXème siècle (1914-1945) et est devenu le véritable moteur de notre économie en lieu et place du « grand capital » qui en est depuis belle lurette un facteur existant certes, mais second.

La revue accorde une place importante à la question de l’éducation, avec un parti-pris résolument adversaire de la pédagogie « moderne ». Dès le n°2 (avril 2011) a paru un article de politique internationale (La route de Téhéran) annonçant la fin prochaine de l’islamisme politique, dont le grand ténor est mort peu après, début mai. Le n°3 développe dans une perspective historique La question arabe. Ce numéro propose également un survol de la Crise de la Dette depuis deux ans. Chaque numéro comporte sa rubrique de Lectures (voyez par exemple les notes sur L’ombre du vent dans le n°1). Mais pour mieux se rendre compte de l’esprit général de la revue, c’est sans doute à la rubrique Glanes qu’il faut flaner.

Nous avons besoin pour affronter les temps troublés qui viennent de perspectives nouvelles. La gauche et la droite imposent leur univers de pensée commun comme le seul, qui s’avère bel et bien une impasse pour l’humanité. Les intellectuels sont salariés de l’État. Nous donnons tous l’impression de savoir que nous sommes au bout du rouleau, mais d’attendre… attendre, comme le font les manifestants de Tunis, du Caire, de Madrid ou d’Athènes. Mais attendre quoi ?

Sommaire du n°1

Éditorial    -  La question de l’État - La grande illusion (Haro sur le Capital) - Nos chers monstres (Jeu et Réalité) - Contagion (Politique fiction) - Humour - Lectures – Glanes.

Sommaire du n°2

Éditorial : Le beurre et l’argent du beurre - La route de Téhéran - Accident nucléaire, catastrophisme et nouvelle consommation  - Nouvelles du Carrousel du Louvre - Mythologie de l’Adaptation - Glanes - Lectures : Utopie & Contre-utopie - Publications fantasques.

Sommaire du n°3

Éditorial : Rattrapé par l’actualité – Crise de la Dette : Le vieux monde au bord du gouffre – Nos dirigeants – La question arabe – Glanes – Lectures : Un Tintin chinois – Publications fantasques

La revue est accessible gratuitement dans son intégralité via le site de fantasques éditions : http://sites.google.com/site/fantasqueseditions ou sur google-livres où l’on trouve sous le titre de lettres fantasques (isbn 9782913846227) la collection reliée des numéros parus. On peut contacter les auteurs ou s’abonner en transmettant son adresse e-mail pour recevoir les numéros dès parution à l’adresse fantasques@aliceadsl.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »